Trois mois après l’ouverture d’un bureau à Bourges, ADD Associés ouvrait un bureau à Montpellier, au début de l’année 2019. Nous sommes revenus avec sa responsable, Gaëlle Collorafi, sur ce nouveau challenge, sur la région montpelliéraine et sur ce qui fait la spécificité et l’intérêt d’un travail local en matière de généalogie successorale.

Bonjour Gaëlle, pouvez-vous vous présenter ?
Je me nomme Gaëlle Collorafi, je dirige le bureau montpelliérain d’ADD Associés qui a ouvert en début d’année. Je suis entrée chez ADD en 1999 après mes études en tant que régleur généalogiste, juriste si vous préférez. Pour la petite histoire, l’année précédente j’étais à Londres et celle encore avant, je suivais mon DESS [un Master 2, ndlr]… à Montpellier.

D’où votre envie d’y revenir pour ouvrir une Etude ADD Associés à Montpellier ?
À vrai dire, pas vraiment. Mais le fait est que l’opportunité s’est présentée et que je connais bien la ville. J’ai vécu une partie de ma vie entre Paris et la région montpelliéraine, c’est ma deuxième région depuis longtemps, j’ai de la famille ici. Mais c’est vrai que mon année de fac était géniale ! Par ailleurs j’ai beaucoup de contacts dans la région, ce qui favorise l’implantation de l’Etude.

En quoi consiste votre activité depuis l’ouverture du bureau ?
Déjà, il a fallu tout équiper ! Ensuite, plus sérieusement, l’objectif principal est d’intégrer le tissu social. Sillonner les routes, appeler, se présenter, avoir des contacts puis d’autres qui parlent à d’autres et ainsi de suite… Se faire connaître, tout simplement. C’est un travail long mais nécessaire. S’implanter localement puisque par définition, auparavant nous n’étions pas dans la région. Or nous, ADD Associés, sommes l’une des plus grandes Etudes françaises.

Quel accueil recevez-vous de la part des professionnels de la région ?
Les gens que je rencontre sont très réceptifs à l’idée d’un apport nouveau. Du sang neuf, de nouvelles possibilités, ça leur parle. D’autant qu’ADD Associés est à la pointe des innovations (technologiques, mais pas que) en matière de généalogie, nous amenons avec nous un savoir-faire spécifique qui les intéresse.

Nous sommes une grande structure mais avec une vraie proximité et de nombreux bureaux en France, ce qui apporte de la sécurité et de la confiance.

Vous qui avez travaillé 20 ans à Paris, voyez-vous des différences à travailler à Montpellier ?
C’est difficile à dire pour le moment. Le fait est qu’il y a beaucoup de tourisme, ça peut avoir des répercussions sur le volet international de notre travail, sur une succession. La proximité avec les frontières italiennes et espagnoles peut jouer de la même manière. C’est un peu tôt pour le dire, mais sans doute. Le fait est que nous avons un grand service international chez ADD, renommé, ce qui tombe plutôt bien.

Quels sont vos objectifs à moyen terme ?
Continuer à me faire connaître, à nous implanter localement. Il faut aussi préciser que nos garanties financières sont incomparables, ce qui présente un atout non négligeable. Cela donne une protection incroyable aux notaires. Nous sommes une grande structure mais avec une vraie proximité et de nombreux bureaux en France, ce qui apporte de la sécurité et de la confiance. Et puis il faut faire connaître notre savoir-faire. Nous sommes à la pointe dans de nombreux domaines, y compris à l’international où l’expertise d’ADD Associés est reconnue. C’est tout ça qu’il faut faire savoir, y compris ce que nous faisons pour la profession et pour la généalogie successorale.