ADD Associés poursuit son développement en France : lundi 1er octobre 2018 s’ouvrait un bureau à Bourges. Ce bureau est dirigé par Madame Claire Sallé et rattaché au bureau de Clermont-Ferrand, lui-même dirigé par Monsieur François-Xavier Echel. Un peu plus de deux mois après cette ouverture, Claire Sallé répond à quelques questions. Où l’on évoque Bourges bien sûr mais aussi le Cher, l’Indre, (…) le notariat et l’importance de l’ancrage local.

Bonjour Claire, pouvez-vous vous présenter ?
Je suis Claire Sallé, j’ai 40 ans, je suis arrivée chez ADD Associés en septembre de cette année. J’ai été chargée d’ouvrir et de diriger un bureau à Bourges, un bureau qui a ouvert le 1er octobre dernier. Cela se fait avec l’accompagnement de François-Xavier Echel, qui dirige celui de Clermont-Ferrand. Le secteur couvert par ADD Bourges se compose du Cher, de l’Indre, de l’Indre-et-Loire, du Loire-et-Cher et du sud du Loiret.

Vous êtes originaires de la région, c’est cela ?
Oui, je suis originaire du Cher, mes parents vivent dans un village à une vingtaine de kilomètres de Bourges. C’est un secteur familier pour moi ! Nous sommes revenus vivre à Bourges avec mon mari il y a douze ans, après avoir travaillé à Paris. J’ai une formation de juriste et je suis diplômée de l’Ecole du Louvre. J’ai su que ADD Associés cherchait à renforcer son implantation dans le Centre, et les choses se sont passées naturellement…

Comment analysez-vous ces deux premiers mois d’activité pour « ADD Bourges » ?
L’installation en soi s’est bien passée même s’il faut mettre beaucoup de choses en place ! L’intégration au sein de la ville et du tissu local a été facile car je connaissais déjà beaucoup de monde. J’ai pu rentrer dans le vif du sujet, rencontrer les notaires et j’ai constaté à quel point ils sont réceptifs et contents de savoir qu’un bureau s’installe à Bourges. Le fait qu’un correspondant local arrive pour une activité à laquelle ils ont recours est très bien perçu. Il leur est très utile d’avoir un véritable bureau référent. Il se trouve que, pour des raisons locales, c’est un très bon moment pour s’implanter dans la région !

Le fait qu’un correspondant local arrive pour une activité à laquelle ils ont recours est très bien perçu par les notaires.

Comment se répartit le travail avec le bureau de Clermont-Ferrand de François-Xavier Echel, qui « gérait » la région jusque là ?
Jusqu’alors, le Cher dépendait de ce bureau. Nous nous sommes donc « répartis » les Etudes du Cher en fonction de celles qu’il avait besoin de conserver, il continue de travailler avec certaines pendant que je vais voir les autres. Nous avons appris à nous connaître en septembre, l’entente est excellente je crois. Bien entendu je leur demande conseil : hier, après mes rendez-vous avec certains notaires, nous avons échangé nos impressions, des informations, des avis…

Et comment se présente la suite ?
J’ai eu rendez-vous dans quasiment toutes les Etudes du Cher et de l’Indre, et me consacre désormais au reste de mon secteur qui n’est pas à négliger. Voilà le travail d’ADD Bourges dans un premier temps : rencontrer les notaires, tisser des liens locaux. Comme je vous le disais, les notaires sont rassurés de savoir que la communication sur les dossiers sera plus efficace, plus rapide, plus fluide avec une antenne locale que s’il faut traiter avec Paris. C’est le sens de notre action à Bourges, et d’ADD Associés partout en France.

(L’adresse de ADD Bourges : 2, rue BOURBONNOUX 18000 BOURGES – 33 (0)6 81 96 26 50)