Edmond L. est décédé en 2014 en laissant un patrimoine de plus de 700 000 euros. Des recherches généalogiques s’imposent. La toute dernière implantation d’ADD Associés à Strasbourg est mandatée par le notaire alsacien en charge de la succession. Trois héritiers, cousins au quatrième degré du défunt, sont retrouvés. Une Autrichienne de 93 ans du côté de la branche maternelle et deux Français de 78 et 88 ans du côté de la branche paternelle…

L’enquête conduit les généalogistes en Autriche. Malheureusement, l’enregistrement des naissances et des mariages de l’état civil autrichien n’ayant été rendu obligatoire qu’à partir de 1938, il n’existe pas d’archives nationales antérieures à cette date. Pour y remédier, un travail conséquent de consultation des registres des établissements de cultes commence… Un oncle du défunt est retrouvé, puis, enfin, la fille de ce dernier. Les recherches effectuées du côté de la branche paternelle, quant à elles, aboutissent après un long travail de documentation et de consultation des archives alsaciennes. Elles permettent d’identifier deux cousins, nés en 1938 et 1928.

Le hasard veut que ces derniers habitent à 300 mètres l’un de l’autre et qu’aucun des deux ne se savaient cousins !

Il aura fallu huit mois en tout et pour tout pour retrouver ces trois personnes et leur permettre de faire valoir leurs droits. Cet héritage va changer leur vie. L’un des héritiers, locataire d’HLM depuis toujours, a vécu jusque-là modestement. Avec son épouse, reconnaissants, ils ont adressé leurs remerciements à Jérôme Carliez, directeur de la succursale ADD Associés de Strasbourg en charge de leur dossier. Sur un papier à lettres, adorablement désuet, ils ont couché ces mots : « Merci d’avoir été par ricochet l’instigateur qui nous a permis d’être généreux avec nos quatre enfants et aussi de donner un peu de bonheur autour de nous… »

Les généalogistes d’ADD Associés sont toujours heureux quand le fruit de leur travail change, un tant soit peu, la vie des personnes qu’ils retrouvent.