Un château, héritage d’Houphouët-Boigny, sème la zizanie dans un village français. La veuve du premier président ivoirien s’estime spoliée de la succession. Sa lutte divise le petit village de Bombon, où le « Vieux » avait acquis un château du XVIIe siècle.

Retrouvez l’intégralité de cet article sur LeMonde.fr