Donner, c’est avant tout, faire acte de générosité. Pourtant, ce dessaisissement sans contrepartie apparente, peut se révéler riche d’avantages pour celui qui donne (le donateur) comme pour celui ou ceux qui reçoivent (le ou les donataires).

Retrouvez l’article complet sur La Croix