La connaissance et la maîtrise du droit de la filiation, du droit des successions, du droit des libéralités, des régimes matrimoniaux, des textes relatifs au foncier et de la procédure civile en Polynésie française sont des qualités indispensables pour traiter les dossiers relatifs aux affaires de sortie d’indivision.

Retrouvez l’article sur La Dépêche de Tahiti