Depuis 2010, un contrat d’assurance-vie pouvait générer des droits de succession pour les enfants au décès du conjoint bénéficiaire. Michel Sapin revient sur cette règle.
Retrouvez l’article sur Notretemps